A PROPOS DE RANA GORGANI
ARTISTE CHOREGRAPHIQUE
Diplômée d’un master d’anthropologie de la danse et d’ethnomusicologie, Rana Gorgani est une artiste chorégraphique d’origine iranienne.
Spécialisée dans les danses du monde persan, elle se consacre depuis plusieurs années à la spiritualité soufie à travers la danse.
Dans une optique universelle, contemporaine et laïque elle révèle un riche univers hérité du soufisme, nous livrant ses connaissances de la danse des derviches tourneurs.
Considérée comme une des seules pédagogues apte à transmettre cette pratique, elle conduit régulièrement des ateliers à Paris, Genève, Londres et New-York. Membre du conseil international de la Danse de l’UNESCO, elle participe au développement de cette danse par le biais de formation professionnelle. Cette pratique attire aujourd’hui des centaines de personnes de tout horizon, danseurs ou non.

LES ATELIERS
L’EXPERIENCE SOUFIE PAR LA DANSE

Cette danse est une pratique spirituelle, qui porte le nom de Samâ signifiant « audition spirituelle» en lien avec le soufisme. On connait cette danse tournante également sous le nom de «Derviches Tourneurs». La danse des derviches tourneurs correspond à un courant précis, celui des soufis Mevlevis. Rana Gorgani ne cherche pas à reproduire la danse très codifiée et chorégraphiée des cérémonies de derviches tourneurs comme celle que l’on retrouve en Turquie. La danse soufie recherche l’essence de cette communion avec le divin et non pas une reproduction d’un courant mystique. C’est un espace de liberté totale, une recherche de la plénitude, une expérience personnelle et intime à travers la technique des tours giratoires.
Aucune limite d’âge. La danse soufie est une danse instinctive.

EXTRAIT TEMOIGNAGE :
« Nous ne nous dirigeons jamais par hasard quelque part, mais c’est le Destin qui nous guide tous. C’est grâce à ça que j’ai rencontré Rana, d’abord la danseuse, et après Rana mon maître de danse soufie, cela pour dire mon guide aux racines du mouvement. Moi, j’ai toujours aimé danser, c’est une nécessité de mon corps, un besoin qui me donne liberté et joie, mais un jour j’ai compris que j’étais en train de chercher une explication, bref, l’essence et l’origine de tout cela.»

Tiziana d’Italie

https://www.loeilpersan.com

http://www.ranagorgani.com
www.danse-soufie.com

ATELIERS DANSE SOUFIE AVEC RANA GORGANI – Genève 1-6 Avril 2018, Château de Bossey

 Viens, viens, viens… qui que tu sois, viens !
Viens aussi que tu sois infidèle, idolâtre ou païen,
Notre couvent n’est pas un lieu de désespoir ;
Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens !
Rûmi